La solution proposée par Karl Marx : la révolution du prolétariat.

  Le prolétariat désigne, dans la doctrine marxiste, la classe sociale des travailleurs qui ne possèdent pour vivre que leur force de travail. Pour survivre, les prolétaires doivent louer leur force de travail à ceux qui détiennent les moyens de production, c'est à dire le Capital..  Karl Marx critique le capitalisme, notamment dans son ouvrage majeur intitulé Le Capital. Il consacra plus de 20 ans de sa vie à l'écriture de cette oeuvre, mais n'en a achevé qu'une partie: le premier livre, publié en 1867. Marx accuse le capitalisme d'être un système injuste et instable, qui aliène les êtres humains. Il estime que le capitalisme devra être remplacé par un mode de production fondée sur la propriété commune, remplaçant le travail salarié par le travail libre et coopératif.                                    

" Certainement le plus redoutable missile qui ait été lancé à la tête de la bourgeoisie " (Karl Marx)

 Marx critique donc ce système où le patron fait travailler ses ouvriers, les paie le moins possible, vend la production le plus cher possible et empoche la différence : le plus-value. Les ouvriers sont exploités ! Marx a toujours considéré que les deux classes les plus importantes étaient le prolétariat et la bourgeoisie capitaliste. Le prolétariat recherche la liberté et la bourgeoisie veut garder ses intérêts : c'est la lutte des classes. Dans le Manifeste du parti communiste, Karl Marx affirme que " l'histoire de toute société jusqu'à nos jours n'a été que l'histoire de luttes des classes ". En effet, dans l'Histoire de l'humanité, il observe que quelles que soient les périodes étudiées, une opposition entre deux classes existe : c'est le cas durant la période esclavagiste ( les esclaves contre les plébéiens ), durant la période féodale ( les serfs contre les seigneurs ) et enfin durant la période capitaliste avec le prolétariat contre les bourgeois. Ce n'est que par la lutte que la situation de la classe dominée s'améliore !

  Mais Marx ne se contente pas de dénoncer le capitalisme, il croit aussi en voir l'issu ! Car selon lui, il s'effondrera de lui-même. En effet, le développement logique du système capitaliste conduit à la concentration du capital et à la paupérisation des salariés, donc conduit à sa mort ! Il y a concurrence entre les entreprises, une guerre des prix s'impose et donc chacune d'elles va exiger plus de ses salariés ... et va les payer beaucoup moins tandis que les profits des propriétaires capitalistes sont maximalisés, d'où une paupérisation des salariés. La paupérisation c'est l'appauvrissement continu d'un groupe d'individus. Ceci va provoquer le mécontentement des travailleurs et la faillite des sociétés les moins performantes. Les anciens patrons vont alors devenir des travailleurs et lorsque ce processus sera arrivé à son terme, les ouvriers se soulèveront ! En effet, les capitalistes ne seront plus qu'une infime minorité face aux salariés prolétaires. Ils instaureront une société sans classe où tous travailleront pour subvenir aux besoins de chacun : le communisme. Les classes sociales ayant disparu, l'Etat et le droit vont aussi disparaître. Ceci car l'Etat est l'appareil oppressif d'une classe sur une autre, utilisant le droit comme moyen de contrainte. Selon Karl Marx, la dictature du prolétariat va donc aboutir à la suppression de l'exploitation de l'Homme par l'Homme et à la constitution d'une libre association de personnes libres.

"  Les prolétaires n'ont rien à perdre que leurs chaînes. Ils ont un monde à gagner. Prolétaires de tous les pays, unissez-vous ! " ( Karl Marx, Manifeste du parti communiste )

                                                                  

Commentaires (2)

1. kara (site web) 20/05/2012

la classe des ouvriers doivent uniser leurs forces comme karl marx dissait. Lorsque les proletariats unisez leurs forces, je pense que l'economie sera multiplier

2. kara ndiaye taif (site web) 20/05/2012

la classe des ouvriers doivent uniser leurs forces comme karl marx dissait. Lorsque les proletariats unisez leurs forces, je pense que l'economie sera multiplier

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Remerciements: Aux professeurs qui nous ont encadré, aidé et conseillé, Mr Cayol & Mr Dessaigne. A la documentaliste, Mme Jaffuel qui a pu nous aider dans nos recherches. Et aux autres professeurs du lycée...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site